Table des index

3.7. Le pilotage et la gestion du système éducatif

La complexité de la mise en œuvre d’une politique d’Education Pour Tous et d’un pilotage du système en fonction des intérêts du développement national suppose que soit rapidement développée une pratique de management stratégique. Ces enjeux imposent dans un premier temps de mener une réflexion approfondie sur l’ensemble des problèmes induits par l`atteinte des objectifs de scolarisation universelle et d’amélioration de la qualité et de la pertinence à tous les niveaux du système et, dans un deuxième temps, d’introduire l’utilisation régulière d’instruments et de techniques de management et d’évaluations modernes adaptées aux réalités du contexte national.

Pour ce faire, il sera indispensable de concevoir et d’utiliser un ensemble d’instruments tels que :

  • un système d’information global utilisant les techniques informatiques les plus récentes (bases de données, modèles de simulation, carte scolaire, etc.) ;
  • des plans opérationnels précis et quantifiés ;
  • des manuels de procédures normalisées ;
  • un ensemble de textes réglementaires modernisés et cohérents ;
  • la mise en place et/ou le renforcement des structures nécessaires et des mécanismes de coordination entre les différents intervenants du système.

S’agissant des moyens à mettre en œuvre pour satisfaire les besoins nés de la croissance des effectifs, et pour assurer une meilleure gestion des flux d’élèves, les Ministères  mettront rapidement en service une carte scolaire opérationnelle, ainsi que des fichiers d’élèves fiables (secondaire, Technique et supérieur) permettant de gérer l’adéquation de l’offre éducative à la demande.

Outre ces aspects de nature sectorielle, des améliorations très substantielles de la gestion du système feront l’objet d’une attention particulière.

3.7.1. Ressources humaines

Il a été observé que dans la situation actuelle, l’allocation des personnels aux établissements, notamment au niveau du primaire, était caractérisée par un niveau d’aléas assez importants. Il importe de prendre les dispositions appropriées en vue d’assurer une plus grande efficacité et équité dans l’usage des crédits publics. Pour cela :

  • des critères seront définis pour identifier les écoles qui devront bénéficier des nouvelles affectations de personnels en vue d’améliorer de façon significative la cohérence dans les dotations. Cela passera d’une part par la mise en œuvre de critères d’allocation vers les départements de sorte à réduire les actuelles disparités régionales et des critères d’allocations vers les écoles à l’intérieur des différents départements d’autre part ;
  • la mise en place d’une politique de recrutement soutenable financièrement qui permette de combler le déficit en enseignants constaté dans les différents ordres d’enseignement, notamment dans le primaire et le secondaire général, et d’accompagner l’expansion du système. La politique qui sera mise en oeuvre permettra d’augmenter le nombre d’enseignants APE dans le système pour remplacer les départs à la retraite, les décès et le recrutement interne de conseillers pédagogiques ; ce qui représentera en fin de période environ 20.000 nouveaux APE pour le primaire et 2000 pour le premier cycle du secondaire. Le recrutement privilégiera la titularisation des enseignants contractuels méritants qui remplissent les conditions requises en terme de diplôme et d’age. De même, la fonction des enseignants communautaires sera valorisée par leur recrutement en priorité en tant que contractuels à chaque fois qu’un recrutement est prévu, sur la base du mérite (13 000 nouveaux contractuels en fin de période). En matière de politique salariale, en plus de la valorisation progressive des salaires des enseignants toutes catégories confondues, il sera procédé à la prise en charge progressive par l’état des salaires des enseignants communautaires intervenant au primaire (seulement 3246 en fin de période) et au secondaire dans une perspective d’amélioration de la qualité. De même, une politique de rationalisation et de gestion des carrières du personnel enseignant de l’ETFP et de l’enseignement supérieur sera mise en place.

3.7.2. Gestion pédagogique

Au-delà des aspects pédagogiques et de la qualité de l’enseignement qui font par ailleurs l’objet d’actions ciblées, des mesures seront prises pour que les ressources mobilisées au niveau de chacun des établissements scolaires soient effectivement transformées en résultats tangibles chez les élèves (niveau d’apprentissage, réussite aux examens nationaux,..). Dans cette perspective :

  • des évaluations à la fois des ressources des établissements et des résultats de leurs élèves, seront faites sur une base régulière ;
  • les résultats des évaluations seront rendus publiques ;
  • les inspecteurs et les conseillers pédagogiques seront chargés d`identifier les écoles dont les performances sont les plus faibles et de cibler leur action pour que ces établissements s’améliorent effectivement ;
  • le principe d’imputabilité sera pleinement appliqué.

Par ailleurs, dans la perspective de l’amélioration de la rétention scolaire, il sera procédé à une réduction des redoublements à tous les niveaux. Il importe de rappeler que le taux de 20% de redoublement enregistré actuellement est à lui seul responsable d’environ 16% des abandons enregistrés au niveau du primaire.  Cette réduction se fera à travers une application stricte des mesures adoptées en vue d’interdire les redoublements intra sous-cycles au niveau du primaire et la sensibilisation des enseignants sur les conséquences désastreuses du redoublement sur le déroulement de la scolarisation des enfants.

3.7.3. Gestion administrative et financière

Le renforcement de la gestion administrative passera par la mise en place de mesures favorisant un changement de culture  passant d’une gestion centralisée ciblée sur les moyens à un pilotage de fait décentralisé par les résultats.

Dans ce cadre, les mesures suivantes seront mises en œuvre :

  • la modernisation du cadre juridique du système éducatif dans le souci de clarifier les responsabilités ;
  • la mise en place de mécanismes/schémas d’imputabilité relatifs à la gestion du système en général. Ceci se fera par la description des responsabilités des divers acteurs (MEPS, METFP, MESRS, DNAEA, DDEPS, DR /ETFP, APE, directeurs d’établissements, syndicats des enseignants etc.), des mécanismes de contrôle, des procédures d’incitation et de sanction par rapport aux différentes responsabilités entendues.
  • un profilage des écoles sera réalisé, sur une base comparée de leurs caractéristiques pour affiner leur classement  par zone de priorité et permettre de suivre année par année, les besoins et les allocations de moyens humains et matériels en vue d’y répondre ;
  • la mise en place d’un mécanisme efficace de communication sur les moyens mis à la disposition des établissements en vue de garantir une plus grande transparence et un suivi par les parents et les communautés de l’usage qui en est fait.    

Agenda & Communiqués
  • Calendrier scolaire 2013-2014

                   Arrêté interministeriel


    Conformément à l'arrêté interministeriel ANNEE 2013 N° 390/MESFTPRIJ/MEMP/DC/SGM/DESG/IGPM/DET/DAFoP/ DEP/DEM/DEP/DEPEMP/SA, du 17 septembre 2013, dans tous les établissements publics et privés des enseignements maternels, primaire, secondaire général, technique et de la formation professionnelle, le calendrier scolaire 2013- 2014 est fixé comme suit:

    • Premier trimestre : Du jeudi 03 octobre 2013 au vendredi 20 décembre 2013 après les cours de
      l'après-midi (11 semaines 02 jours)
    • Congé de fin de trimestre : Du vendredi 20 décembre 2013 après les cours de l'après-midi au dimanche
      05 janvier 2014 inclus (16 jours).
    • Deuxième trimestre :Du lundi 06 janvier 2014 au vendredi11 avril 2014 après les cours de
      l'après-midi ( 13 semaines).
    • Congé de détente : Du vendredi 21 février 2014 après les cours de l'après-midi au dimanche 02 mars
      2014 inclus (09 jours) .
    • Congé de fin de trimestre : Du vendredi Il avril 2014 après les cours de l'après-midi au mercredi23 avril
      2014 inclus (12 jours).
    • Troisième trimestre : Dujeudi 24 avril 2014 au vendredi 18 juillet 2014 après les cours de l'après-midi
      (12 semaines).      

    Les grandes vacances sont fixées au vendredi 18 juillet 2014 après les cours de
    l'après-midi. Elles prennent fin le dimanche 28 septembre 2014.

    Les activités pédagogiques reprennent dans tous les établissements scolaires le
    lundi 29 septembre 2014.

    Le présent calendrier est valable autant pour les établissements publics que privés
    des enseignements maternel, primaire, secondaire général, technique et professionnel. Le calendrier des établissements techniques agricoles sera fixé par un autre arrêté.

    Fetes et jours fériés de l'année


    Tous les établissements publics et privés vaqueront les jours de fête et jours fériés ci-après

    • Fête de la Toussaint: Vendredi 1er novembre 2013
    • Fête des Religions traditionnelles: Vendredi 10 janvier 2014
    • Lundi de Pâques: Lundi 21 avril 2014 
    • Fête du Travail : Jeudi 1 mai 2014          
    • Fête de l’Ascension : Jeudi 29 mai 2014         
    • Lundi de Pentecôte : Lundi 09 juin 2014

    Ils vaqueront également les jours déclarés fériés par le Ministre du Travail et de la Fonction Publique.

    Télécharger le calendrier scolaire 2013-2014.pdf

     

     SI/DIP/MESFTPRIJ

     
  • COMMUNIQUE

    Dans le cadre  du  programme  de  formation de  reconversion  professionnelle au titre  de l'exercice 2013, le Ministère de l'Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l' Insertion  des Jeunes (MESFTPRIJ) procedera  à une formation qualifiante, de jeunes agées de plus de 17 ans et ayant au moins le niveau de la classe de troisième .

     
  • Calendrier scolaire 2010-2011

    Arrêté interministeriel

     
  • 03 Mai 2011 : Revue sectorielle

    1ère revue du secteur de l’éducation de l’an 2011, prevu du Mardi 03 Mai au Jeudi 05 Mai 2011. Rencontre preparatoire de la revue entre gouvernement et PTF du secteur prévu pour le lundi 02 Mai.