L’éradication de l’analphabétisme est actuellement l’un des éléments essentiels de la lutte pour la promotion du capital humain et la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). C’est dans cette perspective que, dès les années 1990, les responsables de l’UNESCO ont entrepris un vaste programme intitulé « Education Pour Tous » (EPT) d’ici à 2015 dont l’alphabétisation et l’éducation des adultes, considérées comme un droit humain, constitue une des composantes essentielles. Il s’agit en réalité d’éradiquer l’analphabétisme dans le monde d’ici à 2015, en assurant une scolarisation primaire universelle, des programmes d’alphabétisation et d’éducation pour tous les adultes et l’équité entre hommes et femmes dans l’accès aux savoirs.

Si la mise en œuvre du programme EPT a permis de réduire la situation de l’analphabétisme dans le monde, il n’en demeure pas moins, selon le rapport mondial de l’UNESCO sur l’éducation dans le monde, qu’en 2000, un adulte de plus de 15 ans sur cinq était encore analphabète et on comptait environ 860 millions d’adultes analphabètes dans le monde. Si cette tendance se maintient, les prévisions pour 2015 risquent de ne pas être atteintes puisqu’on estime qu’il y aura environ 800 millions d’adultes analphabètes en 2015 et deux tiers d’entre les adultes analphabètes dans le monde sont des femmes.

Il apparaît, à travers ces données, que le niveau d’instruction et d’alphabétisation et d’éducation des populations contribue à l’amélioration de leurs conditions de vie. La recherche scientifique et les rapports réguliers des organisations internationales comme l’UNESCO font admettre aujourd’hui que l’alphabétisation et l’éducation des adultes libèrent, enrichissent, éveillent et inspirent. Elles créent des liens sociaux entre les populations et les arrache de l’isolement par une meilleure intégration à leurs communautés ; elles les transforment et favorisent leur participation active aux décisions politiques et économiques.

Au Bénin, après trois décennies d’efforts soutenus dans le cadre de la lutte pour l’éradication de l’analphabétisme, le taux d’analphabétisme des personnes âgées de 15 ans et plus reste encore très élevé avec de fortes disparités entre les départements et entre les hommes et les femmes. Selon les données du troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH-3 : 2002, INSAE), il est de 67,4 % sur le plan national dont 78,1% des femmes. Les taux d’analphabétisme les plus élevés sont enregistrés dans les départements de l’Alibori (89,5%) et de l’Atacora (85,9%) tandis que le plus faible est enregistré dans le département du Littoral (31%).

Il est donc manifeste que les enjeux de l’alphabétisation et de l’éducation des adultes au Bénin sont ceux de la lutte contre la pauvreté, de la croissance économique et du développement durable. Il s’agit donc de rendre justice à des milliers d’hommes et de femmes exclus des progrès du troisième millénaire et de donner un sens nouveau à notre recherche d’équité, de paix et d’harmonie dans le développement.

La politique d’alphabétisation et d’éducation des adultes doit donc être conçue comme partie intégrante des programmes de développement, tant il est évident que la diffusion du savoir est une condition nécessaire aux progrès économique, social et politique.

Cela explique le regain d’intérêt pour l’alphabétisation et l’éducation des adultes observable au Bénin dans la continuité des opportunités nouvelles de mobilisation qu’offre notamment la Décennie des Nations Unies pour l’Alphabétisation (2003-2012).

Cependant, face à l’ampleur des défis à relever, il est une nécessité impérieuse pour le Bénin d’innover en proposant des voies nouvelles pour créer les conditions et les facteurs de succès en matière d’alphabétisation et d’éducation des adultes.

Dans cette quête de performance, la Conférence des Forces Vives de la Nation de février 1990 a permis d’ouvrir la voie à l’intervention des opérateurs privés (ONG, Cabinets d’études, Collectivités locales, etc.) dont les initiatives sont à pérenniser par l’élaboration d’un cadre de collaboration adéquat avec l’Etat qui conserve son rôle de contrôle et d’orientation politique.

C’est dans cette perspective que le document de Déclaration de politique nationale d’alphabétisation (DEPOLINA), adopté en mars 2001, a fait l’option de la stratégie du faire-faire comme cadre partenarial entre l’Etat et les opérateurs privés en vue de la mise en œuvre des activités d’alphabétisation et d’éducation des adultes au Bénin. Le présent document est le cadre d’intervention de tous les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) intervenant dans le domaine du sous –secteur de l’alphabétisation et de l’éducation des adultes et vise à préciser les conditions de la mise en œuvre de cette option stratégique déclinée dans le Plan Décennal de Développement du Secteur Educatif (PDDSE).

Il s’articule autour des points suivants :

- les orientations stratégiques

- les éléments de compréhension de la stratégie du ‘’faire-faire

- la mise en œuvre de la stratégie du ‘’faire-faire’’ au Bénin

- le dispositif pédagogique et didactique.

                                                                                                                                                                                                                                                                Document cadre de mise en oeuvre de la strategie du faire-faire au Bénin

Agenda & Communiqués
  • Calendrier scolaire 2013-2014

                   Arrêté interministeriel


    Conformément à l'arrêté interministeriel ANNEE 2013 N° 390/MESFTPRIJ/MEMP/DC/SGM/DESG/IGPM/DET/DAFoP/ DEP/DEM/DEP/DEPEMP/SA, du 17 septembre 2013, dans tous les établissements publics et privés des enseignements maternels, primaire, secondaire général, technique et de la formation professionnelle, le calendrier scolaire 2013- 2014 est fixé comme suit:

    • Premier trimestre : Du jeudi 03 octobre 2013 au vendredi 20 décembre 2013 après les cours de
      l'après-midi (11 semaines 02 jours)
    • Congé de fin de trimestre : Du vendredi 20 décembre 2013 après les cours de l'après-midi au dimanche
      05 janvier 2014 inclus (16 jours).
    • Deuxième trimestre :Du lundi 06 janvier 2014 au vendredi11 avril 2014 après les cours de
      l'après-midi ( 13 semaines).
    • Congé de détente : Du vendredi 21 février 2014 après les cours de l'après-midi au dimanche 02 mars
      2014 inclus (09 jours) .
    • Congé de fin de trimestre : Du vendredi Il avril 2014 après les cours de l'après-midi au mercredi23 avril
      2014 inclus (12 jours).
    • Troisième trimestre : Dujeudi 24 avril 2014 au vendredi 18 juillet 2014 après les cours de l'après-midi
      (12 semaines).      

    Les grandes vacances sont fixées au vendredi 18 juillet 2014 après les cours de
    l'après-midi. Elles prennent fin le dimanche 28 septembre 2014.

    Les activités pédagogiques reprennent dans tous les établissements scolaires le
    lundi 29 septembre 2014.

    Le présent calendrier est valable autant pour les établissements publics que privés
    des enseignements maternel, primaire, secondaire général, technique et professionnel. Le calendrier des établissements techniques agricoles sera fixé par un autre arrêté.

    Fetes et jours fériés de l'année


    Tous les établissements publics et privés vaqueront les jours de fête et jours fériés ci-après

    • Fête de la Toussaint: Vendredi 1er novembre 2013
    • Fête des Religions traditionnelles: Vendredi 10 janvier 2014
    • Lundi de Pâques: Lundi 21 avril 2014 
    • Fête du Travail : Jeudi 1 mai 2014          
    • Fête de l’Ascension : Jeudi 29 mai 2014         
    • Lundi de Pentecôte : Lundi 09 juin 2014

    Ils vaqueront également les jours déclarés fériés par le Ministre du Travail et de la Fonction Publique.

    Télécharger le calendrier scolaire 2013-2014.pdf

     

     SI/DIP/MESFTPRIJ

     
  • COMMUNIQUE

    Dans le cadre  du  programme  de  formation de  reconversion  professionnelle au titre  de l'exercice 2013, le Ministère de l'Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l' Insertion  des Jeunes (MESFTPRIJ) procedera  à une formation qualifiante, de jeunes agées de plus de 17 ans et ayant au moins le niveau de la classe de troisième .

     
  • Calendrier scolaire 2010-2011

    Arrêté interministeriel

     
  • 03 Mai 2011 : Revue sectorielle

    1ère revue du secteur de l’éducation de l’an 2011, prevu du Mardi 03 Mai au Jeudi 05 Mai 2011. Rencontre preparatoire de la revue entre gouvernement et PTF du secteur prévu pour le lundi 02 Mai.